Mes conseils pour installation et entretien vmc belgique

Texte de référence à propos de installation et entretien vmc belgique

Une addition trop salée pour le système de chauffage, une chaudière qui peine à vous fournir de l’eau chaude, des combles mal isolés, vous avez froid l’hiver et chaud la belle saison ? Il est temps de faire le point sur l’isolation de votre maison. Comment procéder pour une restauration calorifique efficace ? Avec l’aide de quels professionnels réaliser les travaux d’isolation ? Nos experts vous guident pour compléter ce projet sereinement. De réduire votre consommation énergétique et donc vos factures d’électricité et de chauffage. D’être respectueux de l’environnement, en empechant le gaspillage d’énergie. Dans une maison construite selon la RT2012 par exemple, la consommation d’énergie primaire sur les postes de chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, éclairage et auxiliaires de ventilation doit être inférieure à 50 kWh/m². an ( valeur moyenne ). Cette basse consommation d’énergie est possible quand la maison est particulièrement bien isolée, étanche à l’air, dotée d’équipements performants et économes en énergie. De améliorer extrêmement votre confort calorifique, pendant l’hiver comme pendant la période estivale, en améliorant l’isolation de votre habitation, favorisant ainsi l’efficacité énergétique. De mettre en valeur votre patrimoine immobilier ( dans le cas où vous envisagez une revente de votre logement en panne ou moyen terme ), notamment à l’intérieur d’une copropriété.

Les combles perdus sont une partie non chauffée de votre maison, située juste sous votre toiture. Inhabitables en l’état, en raison d’une hauteur insuffisante ou de la présence de fermettes, il est toutefois important d’isoler cette pièce. En effet, les combles perdus s’avère être 30% des déperditions de chaleur de votre logement. Si vos combles sont difficilement accessibles, voire pas du tout, nous vous suggérons de choisir le soufflage. Cette technique se résume à imaginer de l’isolant sous forme de flocons directement sur le plancher, jusqu’à ce qu’il comprend la totalité de . Cette couche isolante homogène permet de lutter efficacement contre les ponts thermiques. Entre une maison confortable et une passoire calorifique, le choix est vite fait ! Et l’étape de l’isolation de combles perdus ou aménageables est capitale dans un projet de réfection énergétique. La raison est simple : les combles et le toit sont le premier point d’entrée et de sortie de l’air tempéré de votre maison. Mais quelle technique d’isolation choisir, avec quel matériau isolant ? Vous l’avez sans doute déjà remarqué dans votre logement : l’air de haute température tend à monter. Si vos combles perdus ou aménagés sont mal isolés, c’est la porte ouverte aux déperditions de chaleur ( et votre maison y gagnera le doux surnom de « passoire calorifique » ). Réaliser des services d’isolation permet d’éviter ces pertes d’air chaud, de réduire votre empreinte carbone et de faire des économies de chauffage ( jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture ).

Le traitement du bois est capitale pour qu’il conserve tous ses avantages en tant que matériau de construction. En effet, le bois représente une matière noble et vivante qui demande un entretien particulier pour perdurer et demeurer aussi charmant et robuste qu’au début. Cible de nombreuses formes d’altérations, le bois se doit d’être protégé de ses prédateurs naturels que sont les animaux xylophages, c’est-à-dire les insectes se nourrissant des fibres du bois. Pour les charpentes et boiseries intérieures, ces animaux sont la principale présence. Le bois est de plus mis en danger par certains champignons et moisissures. Ces derniers provoquent la putréfaction et la désagrégation du bois, ce qui peut se révéler dangereux pour l’intégrité des bâtiments lorsque ce sont les poutres qui sont attaquées. En ce qui concerne les structures en bois situées en extérieur comme les barrières, portails, bancs, portiques de jeux ainsi que les poutres ou les revêtements de façades, il faut également protéger le bois contre les intempéries et le rayonnement du soleil. Cependant, les protections du type lasure ou vernis ne permettent pas de préserver le bois de ses autres ennemis. La charpente et les poutres en bois que l’on trouve à l’intérieur des bâtiments sont principalement menacées par les animaux termites qui sont des nuisibles parfois à détecter.

Pour nettoyer son toit, les deux saisons de prédilections sont le printemps et l’automne. En effet pour de produits, il est primordial qu’il ne pleuve pas pendant plusieurs jours ( 2 jours au minimum, 3 ou 4 jours pour une efficacité optimale ). C’est de plus possible en été, mais en cas de trop forte chaleur, il est indispensable d’humidifier sa toiture pour éviter l’évaporation des produits. Il peut être judicieux de vérifier à l’automne la présence de feuilles dans sa gouttière pour éviter de mauvaises surprises. Si vous observez une présence de feuilles trop importantes, vous pouvez envisager d’installer une grille pare-feuilles ou une crapaudine pour éviter d’avoir à laver souvent votre gouttière. Il est souvent recommandé de effectuer une opération de nettoyage de votre toit chaque année. Si votre maison ne est placé pas dans un centre offensif et que votre toiture ne connaît pas une prolifération de mousse, il n’est pas utile de la laver chaque année. une fois tous les deux ans, voire même plus en fonction des cas, est complètement envisageable. Cependant, il est conseillé de vérifier sa toiture annuellement pour examiner l’état de ses tuiles et des autres éléments ( arête, solins… ).

On installe surtout un climatiseur pour rafraîchir les pièces du logement où l’on vit. En été, il est dans certains cas indispensable de avoir un système de climatisation pour pouvoir supporter la chaleur et les pics de canicule, notamment pour fragiles et âgées. Si vous résidez dans des régions chaudes, comme dans le sud , en résidence principale ou bien secondaire, l’installation d’un climatiseur peut se révéler nécessaire pour votre bien-être. Il est dorénavant possible, grâce à un système de climatisation réversible, de disposer également d’un mode chauffage pour l’hiver. excepté la volonté d’accroître le confort de son habitation, l’installation d’une climatisation peut être une solution pour faire des économies d’énergie. Les climatiseurs réversibles sont largement plus financiers que les modes de chauffage traditionnels. par ailleurs, votre logement est déshumidifié et l’air est assaini. Selon le standard de climatiseur choisi ( installation climatisation monosplit ou multisplit ), l’installation est différente. Pour la pose d’un climatiseur monosplit, l’installation est relativement facile et efficace : il faut simplement poser les deux unités ( intérieure et extérieure ) et de les relier par un tuyau. Pour l’installation d’un climatiseur multisplit, chaque unité se doit d’être reliée à un compresseur extérieur, la mise en place est donc plus tendre.

Tout savoir à propos de installation et entretien vmc belgique